Investissement locatif : optimiser sa fiscalité

le

Vous voulez vous projeter dans un investissement locatif et vous comptez évaluer à combien vous serez défiscalisé ? Comme il existe plusieurs types de dispositifs dedéfiscalisation, choisir le procédé convenable dépend du montant du devis des travaux, en n’oubliant pas d’y soustraire les charges foncières. Par définition, la défiscalisationest un moyen de diminuer sa charge fiscale notamment son impôt sur le revenu via différentes dispositions légales. L’optimisation fiscale consiste à explorer tous les procédés de lois possibles afin de réduire ses dus imposés. Le choix de la loi va porter sur l’objectif de l’investissement, l’objectif du contribuable et le montant du budget à investir. Le contribuable ne peut donc pas déterminer le devis défiscalisation avant de calculer le devis des travaux à effectuer.

Défiscaliser : objectifs et avantages

La formule de défiscalisation immobilière a été conçue selon la loi d’Engagement national pour le logement (ENIL) portant d’une part sur la promotion de l’accès au logement pour tous et d’autre part pour favoriser les constructions. Outre cet objectif de l’Etat, la disposition de réduction d’impôts consiste à optimiser le financement du placement immobilier par les lois d’investissement Duflotd’investissement Malraux,d’investissement EHPAD ou autres. Ces lois permettent de déduire partiellement un montant de l’investissement soit sur votre revenu soit sur votre imposition. Comme ces conditions dépendent à la situation fiscale de l’investisseur et à ses niveaux d’investissement, il importe de souligner que l’investissement locatif constitue un avantage considérable en matière de réduction d’impôts. Les enjeux de la défiscalisation ne se résument pas en avantages fiscaux. En court terme, la réduction d’impôts est une priorité à prévoir mais à moyen terme, cet investissement va constituer au propriétaire une source de revenus complémentaires grâce aux loyers perçus chaque mois. A long terme, la défiscalisation immobilière vous servira de confort inestimable pour la retraite. Pour couronner les avantages, voter gestionnaire vous garantira un investissement sécurisé et veillera à ce que les conditions d’applications de la loi soient respectées par le futur locataire. Toutefois, il importe de calculer vos besoins d’économies pour associer à cela le dispositif de défiscalisationrépondant- à vos attentes.

Choisir son opération de défiscalisation locative en fonction de son économie

Avec une possibilité de maximiser sa réduction d’imposition, il est important de rappeler que les conditions dans lesquelles jouent les lois de la défiscalisation ne s’appliquent que si le bien en question est mis en location. Les plafonds de ces avantages fiscaux doivent aussi être pris en compte. La réduction fiscale doit se faire en fonction du besoin en économie de l’investisseur. Si celui-ci souhaite acquérir moins de 10 000 euros d’économies sur son imposition, les dispositifs de l’investissement Censi Bouvard et l’investissement Duflot entrent en jeu car c’est à ce chiffre qu’est plafonnée la remise d’impôts sur l’investissement locatif. Si la défiscalisation Censi Bouvard convient aux investissements de 100 à 200 000 euros avec une réduction d’impôt de 11% sur les résidences de service neuve et meublée, la défiscalisation Duflot propose une réduction de 18% du prix d’achat du bien immobilier répartie sur le contrat de bail locatif de 9 ans. Opter pour la loi Duflot convient aux investissements de moins de 300 000 euros, aux propriétaires de deux biens immobiliers au maximum et si la situation fiscale de celui-ci est entre 2 500 à 5000 euros par an. Si par contre vous souhaitez épargner plus de 100 000 euros d’économie sur vos impôts, vous pouvez opter pour l’investissement locatif non meublé et en DOM-TOM. Le bien immobilier doit être mis sur un bail locatif de 9 ans en résidence principale des occupants qui ne peuvent pas être les membres de la famille du propriétaire. La réduction d’impôt à y gagner est de 29% du total du prix du bien. Effectuez vos devis defiscalisation etsimulation investissement locatif sur notre site pour planifier vos opérations immobilières.

Qu’en est-il des niches fiscales ?

Les niches fiscales sont l’ensemble des possibilités légales pour encourager certains investissements ou dépenses avec en contrepartie une faveur sur la réduction d’impôt. Il peut s’agir d’une réduction d’impôts, de crédits d’impôts ou bien d’exonérations fiscales. Si la niche fiscale est plafonnée à 10 000 euros ou à 18 000 euros, vous pouvez avoir à votre disposition d’opter pour une défiscalisation Malraux ou choisir le déficit foncier. Il est à préciser que l’investissement Malraux propose une réduction fiscale 22 à 30% du prix des travaux selon l’emplacement géographique du logement. Les bases du déficit foncier reposent sur l’achat d’un logement ancien afin d’y apporter une rénovation et une mise en place de nouvelles normes énergétiques, puis choisir son modèle de défiscalisation. Pour calculer le déficit foncier, il suffit de soustraire le coût total des travaux au total des loyers encaissés. Pour la base de l’imposition, il suffit de soustraire le déficit foncier des revenus imposables. Le déficit foncier n’est pas une opération de réduction d’impôts nécessitant l’intervention d’une quelconque loi dedéfiscalisation immobilière, il permet de réduire le montant de la base d’imposition et sur le montant des impôts sur le revenu.